Wednesday Showbike CCCXLV

Swobo Mutineer

Certains noms restent irrémédiablement dans l’underground. C’est le cas de Swobo, une marque née à San Francisco, au début des années 1990. Inspirée par la météo changeante de la région, Swobo proposait des maillots en laine mérinos bien avant que le matériau ne (re)devienne à la mode. Les cyclistes locaux ont vite adopté la marque, à commencer par les coursiers à vélo. Et ils ont été les meilleurs représentants de Swobo auprès de communautés connexes, comme celle du singlespeed.

Malgré son statut de marque tendance, Swobo a subi de plein fouet la récession du marché du VTT, au tournant du millénaire. En effet, la marque a sombré, laissant derrière elle un lot de nostalgiques de ses produits et de son esthétique simple. La laine mérinos n’avait pas vraiment le vent en poupe, dans un marché inondé par les fibres synthétiques. Et les couleurs simples, l’absence de logos massifs, n’étaient pas non plus dans l’air du temps.

Tout terrain !

Mais finalement, Swobo est revenue pour un deuxième tour au début des années 2010. C’est d’abord avec quelques vêtements, puis très rapidement avec une petite gamme de vélos, que la marque a fait son come back. Ainsi, profitant de l’explosion du marché du vélo à pignon fixe, Swobo a rencontré un petit succès aux États-Unis. Mais quelques cruisers et VTT sont aussi apparus au catalogue. Malheureusement, Swobo n’a pas survécu très longtemps.

Le Swobo Mutineer est un exemple datant d’un des derniers millésimes de la marque. Il s’agit d’un VTT singlespeed au look urbain et brutal, basé sur un châssis aluminium. Ce vélo simple était pensé pour se déplacer en ville la semaine et pouvoir profiter des chemins le week-end. Par certains aspects, Swobo étaient dans la continuité de Bianchi, avec son esthétique propre, toujours inspirée du milieu coursier.

Markus Stitz

L’exemplaire ci-dessus appartient à un aventurier allemand vivant en Écosse : Markus Stitz. Celui-ci est connu pour son tour du monde en singlespeed, ainsi que ses nombreuses participations à des évènements de bikepacking. Passionné de monovitesse, il en possède plusieurs, dont ce Swobo Mutineer. Plutôt discret, ce vélo remplit parfaitement son rôle de vélo du quotidien. Mais les photos de Markus Stitz montre que le Mutineer est prêt pour tous les terrains !

Photos : Markus Stitz