Wednesday Showbike CCCXLIV

Sunn Bmixx

Un Sunn sur One Gear ! Cela arrive rarement, bien que la marque ait une place importante dans la culture collective du VTT français (voire mondial). C’est peut-être une histoire de timing. Le mouvement singlespeed européen est né au moment où Sunn disparaissait presque. Pourtant, au milieu des années 2000, de nombreux vélos de la marque ont été convertis pour initier des pratiquants au singlespeed.

Dans les années 1990, il est difficile de passer à côté de la marque de St-Gaudens. Le BMX l’a fait naître, mais c’est le VTT qui fera réellement ses heures de gloire. Le team Sunn est l’un des plus gros au monde, rafle tout sur son passage. Évidemment, cela sert les intérêts économiques de la marque, qui vend ses vélos comme des petits pains. Les vélos chromés sont partout et marquent durablement le VTT français.

Ça brille !

Courant 1996, Sunn affiche son intention de revenir sur le marché du BMX. À cheval entre le VTT et le BMX, la marque présente un ovni : le Bmixx. Cette monture atypique est un BMX à roues de 26″. On adhère ou non, mais le Bmixx est un succès d’image, au minimum. Mais ce vélo annonce aussi la fin du boom du VTT et l’avènement des pratiques « alternatives » (freeride, dirt jump, street, etc.).

Le Sunn Bmixx ci-dessus date du premier millésime (1997) et a été légèrement modifié. Les freins ne sont plus des cantilevers, mais des V-brakes, par exemple. La selle n’est pas d’origine non plus, ainsi que le cintre, changé pour un Surly moderne, déjà vu ici. Comme d’autres Bmixx, ce Sunn a initié au monovitesse son propriétaire. Et ce, bien avant que le singlespeed devienne le mouvement underground qu’il est désormais. Ça valait bien un coup de projecteur !

Photos : Laurent « canada » Liétard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *