Coronavirus – Singlespeeders en confinement

Singlespeed et confinement

En France, depuis le début du confinement le 17 mars dernier, la vie a profondément changé. Les débuts ont été difficiles, la discipline n’est pas le fort des citoyens français et les cyclistes n’y font pas exception. La pratique du vélo loisir a donc été « interdite« , pour enrayer les abus notoires de certains. One Gear s’est fait le relais de cette communication assez agressive envers le vélo aux premiers jours du confinement. C’était peut-être une erreur, mais dans le contexte du début de confinement, cela semblait sensé.

Note : Voir Weelz.fr pour un article intéressant quant à vos libertés de pratique du vélo en ces temps de confinement.

Home trainer

La première conséquence du confinement et de la limitation du cyclisme en tant que sport est la ruée sur les home trainers. De même, le contexte sanitaire inédit n’est pas une crise pour les applications de simulation (Zwift, RGT Cycling et autres). D’ailleurs, nombre de ces plateformes proposent des essais gratuits. Pour ces entreprises, qui ont vu l’utilisation de leurs services exploser, c’est même une belle opportunité de conquérir de nouveaux clients.

Home trainer et singlespeed
Toujours aussi fan du chien ! (Photo : Simon Kirscher)

Comme le reste de la communauté cycliste, les singlespeeders se sont aussi mis au home trainer. L’outil peut être vu comme rébarbatif, notamment en singlespeed. Mais avec des exercices et une durée limitée, il permet une dépense physique efficace et bienvenue dans cette période. La FFC, si critiquée pour son communiqué vers ses clubs et pratiquants, a proposé rapidement des programmes d’entraînement sur un site dédié. Évidemment, il en existe des myriades d’autres sur l’Internet.

Nettoyage et collection

Étant en confinement chez soi, on cherche à s’occuper. Les écrans de toutes sortes aident à se divertir ou garder du lien avec amis et famille. Mais il y a cette liste de choses à faire et toujours repoussées, au profit de choses plus intéressantes à faire (aller rouler, par exemple). Mais maintenant qu’on est bloqué chez soi, plus le choix ! Les vélos n’ont jamais autant brillé et de multiples trésors sont sortis du garage.

Sunn Bmixx
Un des nombreux oldschools du confinement (Photo : Laurent Liétard)

Ainsi, une quantité impressionnante de montages ont été réalisés depuis le début du confinement. La plupart du temps, ce sont de vieux vélos, relégués depuis longtemps au fond du garage, en pièces détachées. Finalement, c’est un puzzle comme un autre et de ces montures du passé ont retrouvé une nouvelle vie. Espérons qu’ils ne retrouveront pas le fond du garage une fois le confinement terminé !

Tour du Jardin 2020

La coupure générée par le confinement a été bien tolérée la première semaine. Finalement, un peu de repos ne tue pas. Mais ce n’est pas parce qu’on passe plus de temps à la maison que le stress n’existe pas. Le contexte est anxiogène et le travail a continué pour beaucoup, que ce soit chez soi ou en dehors. La pratique sportive a donc rapidement manqué.

Tour du Jardin 2020
80 tours plus tard…

Une semaine après le début de confinement, le flou règnait toujours quant au vélo loisir en dehors de chez soi. On a donc vu des sorties bizarres apparaître sur les réseaux sociaux sportifs comme Strava. Le cycliste tout-terrain confiné est plein de ressources et réinvente le cyclocross avec les moyens du bord. Le jardin est l’hôte naturel de ces sorties d’un nouveau genre. Ça change du home trainer, mais l’effet hamster est quasiment le même !

Tour du Quartier !

Au jeu du Tour du Jardin, ceux qui dispose d’un terrain de milliers de mètres carrés (voire d’hectares) à la campagne, ont rapidement gagné l’admiration des citadins reclus. Mais les précisions arrivant quant aux autorisations de sortie au titre de l’exercice physique, beaucoup ont retrouvé le plaisir de rouler. Certes ce n’est qu’une heure et on ne dispose pas forcément de chemins à proximité… Mais c’est jours mieux de sentir le vent sur son visage !

Tour du Quartier 2020
Tour du Quartier, avec bonus chemin (Photo : David Maricou)

Les parcours GPS de ces sorties sont toujours aussi bizarres à voir sur les réseaux sociaux sportifs. Mais on sent un plaisir non dissimulé dans ces petites sorties, comme une renaissance. Évidemment, nous souhaitons tous que le confinement se termine et s’échapper enfin de ce kilomètre autour de la maison. Mais en attendant que le virus sollicite moins notre système de santé, on fait avec les moyens du bord !

Alors…

Restez chez vous (beaucoup). Roulez (un peu). Soyez prudents (évitez la visite à l’hôpital…). N’oubliez pas de vous amuser. Et sortez ces vieux vélos du garage !