Bombtrack Arise – À l’essai

Bombtrack Arise

C’est à l’Eurobike que j’ai découvert le millésime 2016 du Bombtrack Arise. Pour rappel, Bombtrack est une jeune marque allemande, apparue lors du boom du fixie en Europe. Bombtrack est la division « grandes roues » du groupe Traffic, distributeur allemand à l’origine spécialisé dans le BMX. Très dynamique, Bombtrack a fait évoluer sa gamme en fonction des demandes de son public. Et pour ce qui nous intéresse, Bombtrack a suivi l’intérêt de ses clients pour les disciplines cyclistes traditionnelles et notamment le cyclocross.

Grâce à Frenchys, le distributeur français, j’ai très récemment reçu un exemplaire de l’Arise pour essai. L’Arise est un des rares vélos complets de cyclocross singlespeed disponibles sur le marché et est devenu une référence sur cette pratique de niche. L’heure est donc de vérifier ce statut récemment acquis avec un essai en ce début de saison de cyclocross !

Bombtrack Arise

Sortie du carton

Tout juste monté, le Bombtrack Arise est un vélo à l’esthétique léchée, au point que des propriétaires de vélo bien plus haut de gamme le remarquent (expérience vécue). C’est bon signe, d’autant plus quand on détaille le montage. En effet, celui-ci est très cohérent et valorisant, même si la quasi-intégralité du montage fait appel à des pièces siglées Bombtrack. Celles-ci ont d’ailleurs une finition de très bon niveau, assez surprenante pour un vélo vendu à un tarif si abordable. Et cela commence par les moyeux développés par la marque.

Freins Tektro, selle Fabric, pièces maison soignées et techniquement justifiées, l’Arise respire le sérieux. L’ensemble est donc très cohérent, avec un montage qui complète efficacement le châssis aux caractéristiques intéressantes : pattes coulissantes pour une double compatibilité singlespeed / multi, inserts discrets pour arrêts de gaine amovibles, boîtier de type press-fit, inserts pour porte-bagages et gardes-boue, etc. Le mélange d’influences est assez surprenant. L’esthétique du cadre est moins bonne avec les pattes coulissantes que les millésimes précédents, mais on ne peut pas reprocher à Bombtrack de rester sur ses acquis.

Bombtrack Arise

Quand on examine la géométrie, celle-ci est assez inhabituelle pour un cyclocross et laisse présager un comportement assez marqué. Bombtrack prône la polyvalence de l’Arise. Cela se traduit dans certains choix assez orientés route (angles relevés, position), même si certains éléments de géométrie sont plus adaptés à une utilisation en tout-terrain (longueur des bases, hauteur du boîtier de pédalier). Le compromis est donc à vérifier.

Préparation à l’essai

De l’aveu même de Bombtrack, le montage de l’Arise présente certaines caractéristiques pensées pour une utilisation plutôt urbaine. Pour pouvoir tester l’Arise en cyclocross, j’ai donc immédiatement procédé à quelques changements :

  • Pneus changés pour un couple Hutchinson Toro CX / Pirahna 2 CX,
  • Montage d’un pignon de 20 dents au lieu du 17 dents d’origine.

Dans ces conditions, le Bombtrack Arise est réellement utilisable en tout-terrain typé cyclocross. Et je me suis empressé de tester cela sur la course du week-end dernier. Résultat définitif dans quelques semaines, après quelques expériences de roulage supplémentaires !

Photos : One Gear