Roc
Source : One Gear
Lors du boom du singlespeed en France, le Roc d’Azur était un rendez-vous annuel pour notre petite communauté. Bien que l’événement ait généré une quantité importante de bons moments, sur les chemins et à côté, l’habitude s’est perdue. De fait, ma dernière visite au Roc datait de 2009…

Cependant, bien que le Roc d’Azur ait grossi, autant du point de vue des épreuves que du salon, l’événement n’a pas vraiment changé. Cela reste la grand-messe du VTT, où les marques se déplacent pour rencontrer à la fois leurs revendeurs et leurs clients potentiels. C’est d’ailleurs un des seuls gros salons européens où il est possible d’essayer des vélos en conditions réelles, contrairement à l’Eurobike, par exemple.

Sunn
Source : One Gear
Sur le salon du Roc, il fallait chercher les produits dédiés au singlespeed VTT, même si plusieurs châssis compatibles étaient visibles. Le plus attendu par le public français était probablement le Sunn 5016R, la série limitée à 150 exemplaires que la marque légendaire a choisi de mettre à son catalogue pour son retour sur le marché. Malheureusement disponible uniquement en vélo complet, le cadre acier 4130 a une décoration très sympathique faisant référence à l’historique de Sunn. Un joli vélo, facile à convertir pour une utilisation en singlespeed. Et la marque projette de maintenir ce type de série limitée à l’avenir ; espérons que la compatibilité singlespeed restera au cahier des charges !

Trek
Source : One Gear
Chez Trek, on pouvait voir plusieurs châssis compatibles singlespeed. Aucun cadre cross-country de la marque n’offre cette compatibilité, malheureusement, mais tous les Farley (fat) et Stache (29+) disposent de pattes coulissantes. Quelques versions sont disponibles en cadre nus ou kit-cadres, ce qui ravira ceux qui veulent se monter un singlespeed sur ces formats de roues originaux. J’ai pu brièvement essayer un Stache, un article suivra à son sujet.

Sobre, marque sympathisante de notre communauté, était évidemment présente. Il est fort peu probable qu’un produit dédié singlespeed réapparaisse dans la gamme, mais beaucoup de châssis de la marque permettent une utilisation en singlespeed par un changement de pattes. Bref, globalement, le salon montrait le réalisme des marques face à notre pratique de niche.

Fairdale
Source : One Gear
Côté cyclocross, le salon était un peu plus favorable. Genesis ne présentait pas de vélo sur son stand, mais confirme le Day One 10 dans la gamme 2016, et le distributeur Frenchys avait à la fois un Bombtrack Arise et un Fairdale Parser sur son stand. Le premier commence à être plus connu des lecteurs de ce site, mais Fairdale est probablement une marque inconnue pour la plupart. Créée par un ancien pro en BMX, Taj Mihelich, la marque propose des produits abordables sur des créneaux un peu décalés. Le Parser visible sur le salon du Roc est un bel exemple, avec une livrée simple et élégante qui finit un vélo très cohérent au tarif plancher. Malheureusement, Fairdale arrête ce modèle, précipitez vous sur les derniers exemplaires restants si le modèle vous intéresse !

Victoire
Source : One Gear
Pour finir, on ne peut manquer d’évoquer Victoire, la marque artisanale clermontoise. En effet, un splendide cyclocross singlespeed avec transmission à courroie et freins à disques était présenté sur leur stand. En finition brute, on ne pouvait qu’admirer le travail réalisé sur le châssis, bien mis en valeurs par un montage sobre mais à la pointe des technologies actuelles. Impossible de trouver le même au coin de la rue, puisque Victoire ne fait que du sur-mesure !

Pour résumer, ce Roc d’Azur présentait très peu de produits intéressants pour les singlespeeders. Mais il est toujours aussi agréable de prendre un peu le soleil en début d’automne et les alentours possèdent toujours des chemins très sympathiques à rouler, d’autant plus quand on peut éviter la foule. Rendez-vous en 2016 ?

PS : Quelques photos supplémentaires des vélos présentés dans cet article sont visibles .