Wednesday Showbike LXXIX

Cette semaine, le Black Cat qui fait la couverture nous fait traverser l’Atlantique et se rendre dans une des terres d’origine du VTT moderne : la Californie.

Black Cat
Source : Brian Vernor

Todd Ingermanson, l’homme derrière Black Cat, a installé sa marque à Aptos, dans le comté de Santa Cruz, un des points névralgiques du VTT depuis la fin des années 1970. Il construit des cadres par brazage depuis le début des années 2000 et a véritablement démarré l’aventure Black Cat en 2007. Depuis, la marque s’est faite une petite réputation, notamment pour ses pattes basculantes très appréciées des singlespeeders. Mais les peintures uniques à chaque réalisation sont aussi une caractéristique forte de Black Cat.

Ci-dessus, c’est le créateur qui pose avec son vélo devant l’entrée d’un garage de Santa Cruz. Le vélo est à l’image du créateur, mélange d’originalité et d’efficacité, avec un choix de composant un peu disparate, mais sans concession sur la performance attendue. Une belle monture, probablement très à l’aise dans les nombreux singletracks sinueux et techniques du comté de Santa Cruz. Et d’ailleurs !