Wednesday Showbike LIX

Le destrier de la semaine est une espèce rare à plus d’un titre. En effet, les Voodoo ne sont pas légion et encore moins ceux en aluminium comme ce Bokor.

Bokor
Source : Josemi

Née en 1994, Voodoo est à l’origine une marque américaine, dont le designer est Joe Murray. Cet ex-coureur des tous débuts du VTT a un statut quasiment légendaire pour les géométries qu’il a sinon dessinées au moins largement influencées. Les fantastiques géométries des premières générations de Kona doivent beaucoup à cet homme. Mais Joe Murray n’est qu’un des ingrédients du succès que rencontre Voodoo à ses débuts. En effet, l’image de la marque est décalée, volontairement en marge des esthétiques de plus en plus lisses des ténors du milieu.

Malheureusement Voodoo a sombré au début des années 2000, période noire pour le marché du VTT où l’euphorie des années 1990 se heurte à la réalité du marché. Voodoo change de main, devient une marque difficile à suivre, avec des vélos toujours intéressants, mais plus la pertinence des débuts. Désormais, il semblerait que le nom soit vendu sous forme de licence pour des marchés ciblés, ce qui est bien dommage pour une marque ayant fait des vélos aussi légendaires que les D’Jab, Bizangoo, Canzo, etc.

L’exemplaire ci-dessous est un Bokor datant de 2011, dont le cadre est en aluminium. Le montage réalisé est à la fois sobre et classique, mais surtout très valorisant, rendant un peu de superbe à Voodoo. Les seules originalités du montage concernent la proue avec une fourche carbone et un cintre On-One Mary. Une monture simple mais finalement (et malheureusement) rare…