Compte-rendu du Gogo Hellcross 2015

Hellcross
Source : Sébastien Pepinster
Le week-end dernier avait lieu la troisième édition du Gogo Hellcross. Cet événement caritatif organisé par Singlespeed Belgique en mémoire d’Hugo est devenu un classique à ne pas manquer et cette année ne faisait pas exception. Tous les participants vous le diront ! Les premiers sont arrivés sur place le vendredi et l’ambiance était déjà au beau fixe avec les retrouvailles de têtes connues au cours de plusieurs soirées ayant lieu à Lille ou Mouscron, selon les affinités de chacun. De l’amitié, des sourires, de bons mots : de quoi bien entamer le week-end !

Samedi, les organisateurs avaient prévu une randonnée au départ de Tournai, mais d’autres possibilités étaient offertes aux participants. Ainsi, le cyclocross organisé au b’twin Village avait ouvert une catégorie singlespeed et d’autres rassemblements avaient lieu en parallèle, au gré des envies et connaissances. Pour ma part, j’ai participé à une sortie sur une section du parcours du Tour des Flandres, en bonne compagnie. Et vus les différents échos, chacun a trouvé son compte lors des occupations de la journée.

Hellcross
Source : Sheldon A.
Le soir, avait lieu une soirée en café-concert avec plusieurs groupes et bières au programme. En parallèle de la soirée, chaque participant récupérait son petit lot, avec plaque pour le lendemain, écharpe à l’effigie de l’évènement et quelques goodies. Évidemment, comme lors de tout évènement festif rassemblant des singlespeeders, tout n’a pas été très raisonnable au cours de cette soirée, mais il est indéniable que le bruit était bien là et que tout le monde a passé une bonne soirée dans cette ambiance un peu folle. L’excès de bons bons moments ne nuit pas, surtout quand ils sont partagés !

Dimanche, place à l’événement en lui-même, organisé sur des terrains agricoles mis à disposition par une famille généreuse, ce qui a permis d’éviter les déboires d’organisations connus l’année précédente. Le programme était chargé, un peu de retard était inévitable, mais personne n’en a tenu compte, comme lors de tout bon événement où l’esprit festif et de camaraderie prend le pas sur le reste. La course des enfants a lancé la journée, avec un petit nombre de participants, fortement encouragés par tous les adultes présents. L’ambiance montait déjà.

Hellcross
Source : Sébastien Pepinster
En fin de matinée, les deux manches qualificatives singlespeed lançaient réellement les hostilités avec autant d’idioties que de sérieux. Le parcours, plutôt plat, était agrémenté de quelques difficultés, pour certaines propres au lieu et pour d’autres complètement artificielles, dont la traversée d’une caravane. L’ensemble était intéressant, approprié pour tous les niveaux, et suffisamment difficile si on tentait d’aller vite. Un léger vent de face sur certaines portions physiques rajoutait un peu de piment.

Comme d’habitude, le départ type Le Mans était compliqué par l’éparpillement des vélos sur la partie du champs qui constituait l’ère de départ. Un peu de hasard ne faisant pas de mal, les poules partaient donc en ordre dispersé, les sourires sur tous les visages au moment d’aborder le parcours. Ces sourires s’amenuisaient durant les 45min d’épreuve et du fait des nombreuses gorgées de bières ingurgitées au fil des tours, mais l’accueil à l’arrivée remettait le compteur à zéro instantanément.

Hellcross
Source : One Gear
En tout début d’après-midi, ce sont les multis qui s’en sont donnés à cœur joie pendant une course très longue, pas vraiment suivie côté chronomètre. Qui est assez sensé pour rouler avec un dérailleur au Hellcross, de tout manière ? D’ailleurs, pour bien faire comprendre cela, la finale a été lancée dans la foulée, sans répit pour les récents arrivés. Ouverte à tous ceux qui le souhaitaient, cette finale était évidemment l’un des points culminants de cette journée.

Pour rajouter un peu de piment, le groupe de participants a pris le départ les pieds dans le foin. L’aire de départ a d’ailleurs fait l’objet d’une bataille de foin, avant que l’on demande à tous les participants de mettre une grosse poignée de paille dans leur maillot sous peine de disqualification à l’arrêt bière (évidemment toute fictive, mais c’était suffisamment drôle pour que tout le monde joue le jeu !). Suite à cela, départ chaotique à pied, sous les cris et avec du foin un peu partout, une pyramide de vélos de 15 ou 20m de long, des sourires partout et un manque de sérieux complètement caractéristique d’une bande de singlespeeders prenant un malin plaisir à détourner tous les codes du cyclisme.

GOGO Hellcross 2015Thank you David Maricou, Bruno Duquesne and the whole GOGO Hellcross CX crew for another great weekend of racing! Can’t wait to see you guys in 2016!

Posté par The ChainStay sur mardi 10 novembre 2015

Après quelques tours où chaque arrêt bière (alimenté à l’Orval !) faisait mal à l’estomac, la course s’est stabilisée en tête. Derrière, c’était plus festif, certains participants n’hésitant pas à courir nus quelques tours, d’autres s’arrêtant pour déguster la bière de qualité servie à l’arrêt bière ou pour profiter de ces derniers instants d’une manière différente. Mais tout bon événement ayant une fin, il a bien fallu se résoudre à arrêter ce cirque, ce défilé de déguisements (ou d’excès de nudité dans certains cas) et concours d’idioties, tout en prolongeant les sourires de chacun.

Pour finir la journée, la cérémonie des podiums a rappelé à tout le monde pourquoi nous étions là à faire les fous sur des vélo toute la journée. Des valeureux ont été récompensés, la famille nous accueillant sur ses terres a été chaleureusement remerciée, mais surtout beaucoup de larmes ont été versées en mémoire d’Hugo, mélangées aux cris de joie et applaudissements des participants et spectateurs présents.

Hellcross
Source : One Gear
Cette conclusion émotive pour ceux qui connaissaient Hugo a renforcé le caractère exceptionnel de cet évènement, définitivement à part dans le paysage européen. Et au moment de partir, il était évident que nous serons de nouveau rassemblés l’année prochaine en mémoire d’Hugo !

PS : Des dizaines d’autres photos sont visibles depuis la page Facebook de l’événement.