Eurobike 2015 – Partie III

Bombtrack
Source : One Gear
Après l’article sur les nouveautés Charge et pour continuer sur le sujet des vélos complets, Bombtrack a de nouveau fait évoluer son Arise. Boîtier de pédalier de type press fit pour plus de dégagement pour la roue arrière, fourche plus haute pour un peu plus de chasse, nouvelles pattes coulissantes, quelques évolutions d’équipement, mais le concept reste globalement le même complet. La marque étend aussi sa gamme à d’autres pratiques et présentait notamment un prototype de VTT de voyage. Malheureusement, pas de projet de VTT singlespeed dans les cartons pour le moment.

Electra
Source : One Gear
Depuis que Transition a sorti son klunker, d’autres marques ont emboîté le pas, avec plus ou moins de succès. Electra, spécialiste du vélo urbain tendance cruiser, présentait plusieurs modèles de klunkers modernisés, dont un singlespeed : le Moto 1. Peu onéreux, mais très lourd et avec équipement basique parfois mal choisi (cintre trop étroit). Intéressant pour l’esthétique, mais à ré-équiper complètement pour une utilisation sérieuse en tout terrain !

Mash
Source : One Gear
Du côté des cadres nus, une des grosses nouveautés du salon pour le singlespeed était le Cinelli Mash Work, un châssis en acier Columbus du genre couteau suisse, avec tasseaux de freins démontables. En effet, ce cadre se veut suffisamment versatile pour être utilisé comme vélotaf, machine à critérium en pignon fixe (comme la série Red Hook Criterium) ou cyclocross. Certes le châssis n’est pas léger, mais la versatilité un atout indéniable dans le marché actuel, plutôt du genre ultra segmenté.

Soma
Source : One Gear
D’autres cadres étaient visibles, à commencer par l’inusable Karate Monkey de Surly, présenté dans un joli montage du Wednesday, nouveau fat de la marque, à peine moins extrême que l’Ice Cream Truck mais plus abordable (et compatible singlespeed !). Ailleurs sur le salon, on pouvait aussi voir un cadre Soma B.side, le 27.5″ / 650B de la marque, ainsi que plusieurs cadres Voodoo, dont un D-Jab titane à pattes coulissantes, les Transition Rapture et Transam 27.5″ et probablement d’autres que j’ai manqué. Bref, en cherchant bien, on voyait du matériel dédié ou compatible singlespeed.

Enfin, du côté des accessoires, la percée des plateaux de type narrow-wide est une chance pour nous autres singlespeeders. Même si cela n’arrange pas les affaires de ceux qui cherchent des dentures impaires, le choix n’a jamais été aussi grand pour tous les autres. Certaines marques en abandonnent presque les dentures traditionnelles et il est fort à parier que ce sera effectivement le cas dans les années à venir.

AbsoluteBLACK
Source : One Gear
L’autre grosse tendance sur les plateaux, c’est l’ovalisation. Ré-introduit par Rotor il y a quelques années, de plus en plus de marques s’y mettent. Entre autres, AbsoluteBLACK pousse très fort dans cette direction, tant le gain sur le terrain est intéressant. Est-ce adapté à une transmission singlespeed? Normalement oui, mais cela dépend du degré d’ovalisation du plateau en question. AbsoluteBLACK prouvait cela avec un démonstrateur, montrant la très faible variation de tension chaîne au court du cycle de pédalage (voir cette vidéo).

Pour finir, le salon a permis de confirmer que le Championnat d’Europe de cyclocross singlespeed (SSCXEC) aura lieu en Allemagne, à Berlin, en mars prochain. Pas beaucoup plus de détail pour le moment, mais surveillez One Gear pour plus d’informations dans les mois qui viennent, je ne manquerai pas de vous tenir informés.

Évidemment, il y avait beaucoup d’autres nouveautés matériel sur le salon, mais celles spécifiques au singlespeed ont été présentées dans les trois comptes-rendus de cette année (voir partie I et II). Peut-être y aura-t-il quelques informations à glaner au Roc d’Azur dans quelques semaines ?